Actualités

Les semelles orthopédiques peuvent elles   soulager de l'arthrose

Les semelles orthopédiques peuvent avoir un effet bénéfique dans le soulagement des douleurs arthrosiques du genou, du pied, des chevilles et de la hanche. Elles permettent d'amortir les chocs et de réduire l'agression du cartilage. Ces semelles sont réalisées sur mesure chez un podologue. Pour un patient souffrant d'arthrose du genou, il existe des semelles viscoélastiques qui peuvent absorber une partie des ondes transmises à l'articulation défectueuse et diminuer globalement les contraintes s'exerçant sur cette articulation. En effet, en présence d'une gonarthrose, votre médecin recherchera un défaut de posture (statique) de votre pied. Ainsi, ces semelles peuvent être efficaces lorsque l'arthrose touche l'intérieur du genou. Elles permettent de soulager cette partie des contraintes exercées pendant la marche, en modifiant l'axe de la jambe. Ces semelles viscoélastiques peuvent également être conseillées dans le cadre d'une arthrose de la hanche pour les personnes encore très actives.

Le diagnostic d'arthrose du genou

 

.

Arthrose du genou

 
Médecins, auxiliaires médicales, orthopédiste, orthésiste, podologiste :
Qui consulter , à quel moment ?

¨Un genou douloureux, comme s'il était rouillé, une jambe qui se courbe vers l'intérieur ou vers l'extérieur, une raideur dans l'articulation ... C'est peut-être de l'arthrose¨.

Si vous visitez notre site, vous avez probablement des douleurs de genou et souhaitez consulter un médecin spécialiste du membre inférieur.

Après avoir consulté un médecin généraliste, un rhumatologue, un chirurgien orthopédiste traumatologue, ou un médecin de médecine physique et sportive , et suite à cette première consultation médicale, des examens complémentaires pourront être prescrits (radio EOS, IRM, scanner, échographie) complétés par l'appareillage de fournitures de biens médicaux délivrées par un orthopédiste orthéiste podologiste , ces orthèses pourront être des genouillères, et/ ou après avoir établi un bilan podologique la confection de semelles orthopédique sur mesures.

 

L'arthrose du genou, également appelée gonarthrose ...

L'arthrose du genou, également appelée gonarthrose est l’usure et la déformation progressive de l’articulation du genou avec atteinte des ménisques. Au fur et à mesure que l’arthrose évolue, l’espace articulaire diminue. La douleur peut être d’origine mécanique, par frottement des surfaces articulaires, ou d’origine inflammatoire (arthrite).Les extrémités osseuses du fémur et du tibia sont recouvertes par du cartilage. Le cartilage est un tissu conjonctif dense et élastique qui sert à amortir les chocs. Quand il a complètement disparu, dans l’arthrose sévère, on se retrouve os contre os.

Diagnostic de l'arthrose du genou

Le diagnostic d’arthrose est envisagé par le médecin devant des douleurs, une difficulté à effectuer des mouvements articulaires, une gêne à la marche, un gonflement (ou une déformation) d’une articulation. Mais, seule la radiographie de l’articulation en montrant des images caractéristiques peut confirmer le diagnostic. La douleur est le principal symptôme.

C’est une douleur qualifiée de mécanique car elle augmente dès que l’articulation est mobilisée ou mise en charge et elle est soulagée par le repos.

Elle est plus forte en fin de journée, mais ne réveille pas le malade la nuit. A la douleur s’associe une raideur de l’articulation.

Cette association est responsable d’une gêne à la marche (en cas d’arthrose du genou ou de la hanche) ou à le mobilisation des doigts en cas d’arthrose digitale. Le médecin qui examine un patient souffrant d’arthrose constate :

•une diminution de la mobilité articulaire, notamment lorsque l’arthrose siège au niveau des grosses articulations ;

•des déformations des articulations en particulier celles des doigts (arthrose digitale) ;

•une éventuelle augmentation de volume du genou en rapport avec la présence de liquide dans l’articulation. Les radiographies révèlent des images caractéristiques d’arthrose :

•pincement de l’interligne articulaire (diminution de l’espace qui sépare les 2 os composant l’articulation) ;

•modifications de la structure de l’os situé immédiatement sous le cartilage ; •expansions osseuses à la jonction entre l’os et le cartilage (becs de perroquet ou ostéophytes).

Photos du cabinet

     

Stade radiologique d’arthrose selon Kellgren et Lawrence

 

Causes de l'arthrose du genou

On distingue deux origines d’arthrose :

- Primitive ou idiopathique : sans cause évidente outre la dégénérescence du cartilage liée à la modification de la composition chimique de l’articulation;Secondaire ou mécanique : ayant comme causes principales un surplus de poids, la sédentarité, le stress articulaire (travail et sport), une fracture ou une contusion touchant le cartilage articulaire, une déchirure ou l’ablation d’un ménisque (méniscectomie), la dysplasie (une anomalie morphologique des extrémités osseuses) ou une instabilité chronique du genou par rupture de ligament ainsi que le mauvais alignement du membre inférieur.

 

SYMPTÔMES

Les éléments suivants résument les principaux symptômes de l’arthrose du genou :

- Douleurs à la marche, à la montée et la descente d’escaliers;Gonflement et / ou raideur;

- Déformation progressive : en genou varum (jambes arquées), en genou valgum (jambes en X).

Les radiographies démontrent une diminution de l’espace compris entre le fémur et le tibia, allant jusqu’au contact entre les deux. En général, l’arthrose évolue sur mode lent et progressif entrecoupé de périodes de crises aiguës pouvant durer de quelques jours à quelques semaines. Elle s’accompagne d’une recrudescence des douleurs avec épisodes d’épanchements.

Actions sur le mode de vie

Ce sont les variables que nous tous pouvons contrôler :

Le choix d'une activité physique conseillée :

- Faire de la natation au lieu de la course : À la course, la totalité du poids corporel, par le jeu de la gravité, se retrouve sur un pied et notre genou absorbe tout l’impact (dû à la phase oscillatoire de la course). L’impact sur l’articulation est alors de 4 à 7 fois plus grand qu’à la marche. Votre technique de course y joue un rôle.

La perte de poids : C'est toujours une décision un peu décourageante... Mais, bonne nouvelle ! Une perte de poids soulagera vos articulations du genou si vous courez ! Peu de personnes sont malheureusement capables de perdre du poids de manière durable. Selon certaines études, il semble que moins de 2% des personnes réussissent leur plan d’amaigrissement. Nous vous conseillons de vous adresser à des spécialistes de l'alimentation. Car la meilleure approche possible associe une meilleure alimentation (+/- 80 % du succès) combinée à l’activité physique (+/- 20%). Demeurer actif et éviter la sédentarité. Lorsque l'on arrête de bouger, l’articulation semble se scléroser et devient de moins en moins flexible. Même si vous êtes en attente de chirurgie, vous devriez demeurer actif (sauf indications contraires de votre médecin), les résultats chirurgicaux seront d’autant meilleurs.

Les solutions de l'orthopédiste orthésiste podologiste

- Les orthèses de décharge du genou :

Cette catégorie d’orthèses a été spécialement conçue pour soulager les douleurs liées à l’arthrose du genou. Elle n’agit que lors de l’extension totale du genou en provoquant une décharge entre le fémur et le tibia combinée à une rotation externe du pied. Le mécanisme réduit donc le poids sur le compartiment interne du genou diminuant la douleur de façon rapide et durable. Discrètes, légères et confortables, elles vous permettront de reprendre la pratique de vos activités et d’améliorer votre qualité de vie.

- Les orthèses de genou en 3 points :

Ce principe contribue à décharger la pression sur le condyle en appliquant un mouvement latéral constant par un principe de force en trois points. L’objectif est de réduire le poids sur le compartiment affecté, de transférer une partie de la charge du genou vers la cuisse et le tibia, et de retrouver un équilibre biomécanique. Les orthèses sont disponibles après une prise de mesure.

- Les orthèses plantaires

Le port d’orthèses plantaires correctrices contribu à rétablir l’équilibre biomécanique en réalignant l’angle tibio-fémoral (valgus ou varus), c’est-à-dire en réalignant l’angle que forment la jambe, le genou et  la cuisse.  L'orthèse plantaire soulage les pressions articulaires en  fonction des points d'appui grâce au différentes densité des éléments plus ou moins ferme pour assurer un bon maintien et soulager le genou, ainsi que d’une interface amortissante pour un maximum de confort. Combinée à des maitères amortissante amortisseur au niveau du talon et réalisée sur mesure à la mortphologie , ces orthèses plantaires aide aussi à réduire l’incidence des microfissures sous-chondrales et à réduire l’amplitude des ondes vibratoires.

Les traitements orthétiques ont différentes efficacités.

Les contentions tels que les genouillères ou chevillères offrent une certaine stabilité, bien utile lors de dérobade du genou ou de la cheville.

L'efficacité en sera d'autant si les  les orthèses sont délivrées par un professionnel de santé diplômé et agrée en orthopédie et conseillé  par un médecin délivrant la  prescription médicales (La prescription médicale doit être libellée sur une ordonnance particulière, indépendante de celles comportant la prescription de produits pharmaceutiques ou de tout autre appareil) ainsi l'orthèse correspondra au besoin du patient  pour un plus grand effet sur la douleur et sur la capacité de maintenir ses activités. Nous vous recommandons de rencontrer votre orthopédiste orthésiste podologiste diplômé. Il pourra vous délivrer l'orthèse prescripte par votre médecin .

Ces orthèses sont malheureureusement peu prise en charge par la sécurité sociale , le restant à charge peu être complété par les organismes mutualiste .

Quels sont les objectifs

Le monde idéal n’existe pas et on cherche ainsi à obtenir :

  • un maximum d’effet sur la douleur,
  • un minimum d’effets secondaires,
  • le minimum de toxicité, et une solution la moins « invasive » possible.

Et le moins d’inconvénients possibles / le moins dispendieux possibles! (investissement en argent, en temps et en réadaptation)

Votre médecin pourra établir le plan de match idéal.  

Ce plan de traitement pourra inclure une combinaison de traitements telle médication et/ou exercices spécifiques et/ou injection et/ou traitement par orthèses médicales sur mesure.

En fait, il existe trois champs d'action pour le soulagement des douleurs liées à l'arthrose du genou. 

- Action métabolique (essentiellement les molécules pharmaceutiques)

- Action Mécanique (traitement par orthèses, exercices, chirurgie, etc..)

- Action sur mode de vie

LIEUX DE CONSULTATIONS

Uniquement sur rendez vous

OLIVIER LE MOULLAC

ORTHOPEDISTE - ORTHESISTE

PARIS - THIAIS - BOULOGNE BILLANCOURT - MELUN

 

© Votre entreprise - Tous droits réservés
Propulsé par Viaduc